Le meilleur de la musique classique pour tous, jour après jour

La musique classique du jour


Mardi 6 janvier 2009

Gloria RV 589 de Vivaldi


Portrait dAntonio Vivaldi (source: Wikipedia)

Portrait d'Antonio Vivaldi (source: Wikipedia)

Pour ce deuxième article, nous changerons complètement de domaine et présenterons une œuvre baroque de musique sacrée, composée par le vénitien Antonio Vivaldi, particulièrement connu du public pour ses “Quatre Saisons”. Il s’agit de son Gloria en ré majeur (catalogué RV 589), assez célèbre dans la musique sacrée baroque et très représentatif de la musique de l’époque (il fût composé entre 1714 et 1716).

Compositeur très influent du mouvement baroque italien, Antonio Vivaldi (1678 - 1741) était également un grand violoniste, comme en témoignent ses nombreuses oeuvres pour violon (parmi lesquels les concertos pour violon dits des “Quatre Saisons”) ; il composa également de nombreux opéras baroques ainsi que des oeuvres sacrées. Né d’un père violoniste, Antonio Vivaldi devint rapidement un instrumentiste et un compositeur surdoué, au point qu’il renonca à l’âge de 28 ans à sa vocation de prêtre afin de se consacrer entièrement à la musique. Les talents au violon ou en composition du “prêtre roux” - il était connu sous ce nom, en référence à la couleur de ses cheveux - allèrent alors en s’amplifiant tout au cours de sa vie, et c’est en voyage à Vienne qu’il mourut en 1741. Pour en savoir plus sur la vie de Vivaldi, l’article Wikipédia est recommandé car assez détaillé et très bien illustré.

Le Gloria présenté ici fait donc partie de son répertoire sacré ; il s’agit en fait de l’un des cinq principaux chants que l’on retrouve dans la liturgie de la messe catholique (dans l’ordre : Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus Dei), ici sous forme d’une partie détachée des autres. Si l’on trouve fréquemment chez d’autres compositeurs l’ensemble des chants de la messe dans une seule œuvre (ex. la Messe en si mineur BWV 232 de Jean-Sébastien Bach, la Missa Solemnis de Beethoven ou encore les différents requiems, etc.), les paroles restent les mêmes et définissent les 12 mouvements :

1 Gloria in excelsis Deo, Gloire à Dieu, au plus haut des cieux,
2 Et in terra pax hominibus bonae voluntatis. Et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté.
3 Laudamus te. Benedicimus te. Adoramus te. Glorificamus te. Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions,
4 Gratias agimus tibi Nous te rendons grâce,
5 Propter magnam gloriam tuam Pour ton immense gloire,
6 Domine Deus, rex caelestis Seigneur Dieu, Roi du ciel,
7 Domine Fili unigenite, Jesu Christe Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
8 Domine Deus, Agnus Dei, Filius Patris, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu,le Fils du Père.
9 Qui tollis peccata mundi, miserere nobis. Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous
Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;
10 Qui sedes ad dexteram Patris, miserere nobis. Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.
11 Quoniam tu solus sanctus, tu solus Dominus, tu solus Altissimus, Jesu Christe Car toi seul es saint, Toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ,
12 Cum Sancto Spiritu in gloria Dei Patris. Amen. avec le Saint-Esprit. Dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

Le titre Gloria provient donc des premières paroles Gloria in excelsis Deo (“Gloire à Dieu au plus haut des cieux”).

Le Gloria correspond aux 12 premières pistes dans le lecteur ci-dessous. Nous vous recommandons pour une écoute rapide les mouvements suivant, qui sont à la fois très beaux et représentatifs de l’œuvre :

  • N°1 : Gloria in excelsis Deo (chœur d’introduction, assez connu)
  • N°3 : Laudamus te (duo de soprani)
  • N°5 : Propter magnam gloriam tuam (chœur sous forme d’une légère fugue)
  • N°12 : Cum Sancto Spiritu (chœur final fugué, également assez connu)

VN:F [1.0.8_357]
Note: 8.0/10 (21 votes)

Mots-clés: , , , , ,

Poster un commentaire