Le meilleur de la musique classique pour tous, jour après jour

La musique classique du jour


Dimanche 11 janvier 2009

Concerto de Noël de Corelli (concerto grosso opus 6 no. 8)


Portrait dArcangelo Corelli (source: Wikipedia)

Portrait d'Arcangelo Corelli (source: Wikipedia)

Avant que Noël ne soit trop loin, nous présenterons une œuvre baroque purement instrumentale relativement connue : le concerto grosso opus 6 n°8 du compositeur italien Arcangelo Corelli (1653 - 1713). Ce concerto publié à titre posthume est sous-titré par son auteur “concerto pour la nuit de Noël” et donc couramment appelé “concerto de Noël”.

Assez peu connu du grand public en France, Corelli est pourtant un représentant majeur de la musique baroque italienne ; célèbre à son époque pour ses talents au violon et à la direction d’orchestre, la quantité de ses compositions est bien inférieure à ce qu’ont pu laisser Bach, Haendel, Telemann ou encore Vivaldi, ce qui explique certainement qu’il soit moins renommé de nos jours ; on appréciera cependant la qualité de l’ensemble de son œuvre, qui consiste quasiment en 6 recueils de 12 œuvres : sonates d’église ou profanes (dont une sur le thème de la Folia), et concerti grossi. Né d’une famille aisée de propriétaires terriens de la région de Ravenne, Corelli étudia dès son jeune âge le violon et la composition, si bien qu’il s’installa à 22 ans à Rome où il devînt l’un des instrumentistes virtuoses les plus réputés de la ville. Il restera installé à Rome jusqu’à la fin de sa vie, malgré quelques voyages en Italie ou en Allemagne ; très connu en son temps, ses œuvres seront assez diffusées en Europe, au point que de grands compositeurs baroques postérieurs à Corelli s’en inspireront.

Arcangello Corelli contribua à développer l’art du concerto grosso, dans lequel l’orchestre sépare quelques instrumentistes solistes (concertino) du reste de l’orchestre (ripieno = tutti, dont les solistes), qui accompagne. On notera qu’à l’époque les instruments solistes rejoignaient l’orchestre pour jouer les tutti (comme on peut le voir de nos jours lors de concerts baroques). Cette forme musicale évoluera par la suite vers des formes plus virtuoses pour les solistes et réduisant le concertino d’un quatuor à cordes à un ou deux instruments (ex. les Quatre Saisons de Vivaldi sont des concertos pour violon solo), et donnera plus tard la forme concerto classique ou romantique, dans laquelle soliste virtuose et orchestre se retrouvent sur des plans complètement différents.

Le “concerto pour la Nuit de Noël” (concerto grosso fatto per la notte di Natale) aurait été composé en 1690 mais publié seulement à titre posthume en 1714 ; on le trouve très souvent sous une forme réduite pour quatuor à cordes (2 violons, alto et violoncelle), mais la partition originale est écrite pour un concertino (solistes) de deux violons et un violoncelle, accompagnés d’une ripieno (tutti) de cordes et basse continue.

L’ensemble de l’œuvre est très facile d’accès et ne dure pas plus de 15 minutes, aussi nous vous recommandons de l’écouter entièrement.

Les musiciens intéressés par l’oeuvre trouveront une partition de la réduction pour quatuor à cordes aux formats PDF, LilyPond et MIDI sur le site du projet Mutopia (partition libre droit).


VN:F [1.0.8_357]
Note: 8.9/10 (22 votes)

Mots-clés: , , ,

Poster un commentaire