Le meilleur de la musique classique pour tous, jour après jour

La musique classique du jour


Archives datées de mars 2010

Mercredi 10 mars 2010

Fantaisie pour un gentilhomme de Rodrigo


Buste de Joaquín Rodrigo (source: Wikipedia)

Buste de Joaquín Rodrigo (source: Wikipedia)

Nous reviendrons aujourd’hui sur un grand compositeur espagnol de la période moderne évoqué l’année dernière, pour son Concerto d’Aranjuez : Joaquín Rodrigo (1901 - 1999)


(2ème mouvement)

Nous écouterons cette fois une autre œuvre majeure de son répertoire, également sous la forme d’un concerto pour la guitare : la Fantaisie pour un gentilhomme.

Composée en 1954, soit environ 15 ans après le concerto d’Aranjuez, la Fantaisie pour un gentilhomme est une commande du guitariste espagnol Andres Segovia (1893 - 1987) ; le gentilhomme du titre désignerait d’ailleurs… le virtuose dédicataire lui-même. La création de l’œuvre eut lieu à San Francisco en 1958, la partie soliste étant jouée à cette occasion par Andres Segovia.

L’œuvre, qui dure une vingtaine de minutes, est découpée en quatre mouvements inspirés de danses composées au 17è siècle par Gaspar Sanz.

Chacun des mouvements a ses spécificités :

  1. Le premier mouvement Villano y Ricercare présente une série de variations sur un thème simple de G. Sanz (Villano), puis continue sur une sorte de fugue simplifiée (un ricercare est une ancienne forme musicale, moins élaborée que la fugue…).
  2. Le deuxième mouvement s’ouvre sur une belle pièce lyrique construite autour d’un motif obsédant (Españoleta). Ce thème est introduit par la guitare solo, largement accompagné par cordes et hautbois. Ce thème est interrompu par un passage rapide, légèrement dissonant et rythmé nommé Fanfare de la Caballería de Nápoles. On revient finalement au thème principal dans un puissant et sublime tutti de l’orchestre introduit par le motif de la guitare.
  3. La Danza de las Hachas (Danse des haches) est un intermède rythmé qui assure la transition entre le deuxième mouvement, lent et triste, et le final, rapide et joyeux.
  4. Le final, Canario, est à rapprocher de thèmes musicaux rapportés des îles Canaris par G. Sanz.


VN:F [1.0.8_357]
Note: 8.9/10 (20 votes)